mimétisme relatif

paris 1974

Photo © D.R., Brice Martenet-Cuidet, collections MACBA, Barcelone

Série Mimétisme relatif, 1973 - 1974

Dorothée Selz

Paris, 1974

Diptyque : d’un côté l’image d’un modèle d’une femme séductrice offerte à la consommation, de l’autre une photographie de moi qui l’imite.

Technique : 2 photographies, celle du modèle et la mienne où je prends la même pose. Puis travail à l’encre de Chine sur ma photographie ( ajouts d’éléments copiés du modèle ). Et travail du cadre avec ciment-colle & peinture acrylique, matière passée avec une poche à douille de pâtisserie ( pour décors de gâteaux ). Support bois.

Pour me confondre avec le modèle je prends sa pose et j’ajoute sur ma photographie, par exemple, sa peau de panthère : je me mets dans la peau de mon modèle. Femme-panthère, femme-sexy, ces images de calendriers, d’affiches publicitaires, de magazines  “pour hommes” ou de mode “pour femmes” troublent mon identité de femme : comment dois-je être ? comment être désirable, féminine et se sentir féministe ? 

En 1973  j’ai 27 ans. En réalisant cette série, je me pose la question et je doute : entre fascination et dénonciation de ces images de femmes à consommer, à qui dois-je ressembler ? Entre désirs contradictoires, érotisme, sexualité, éducation, société en pleine évolution : je suis quelle femme ? Et je sais déjà que la question, pour moi,  restera posée longtemps. Alors, avec humour et dérision,  je décide de me mettre en scène pour un mimétisme relatif.