Journal Libération

Paris 2019

Photo © Dorothée Selz, DR

L'ART SE CROQUE

Laure Troussière

Paris, 18 décembre 2019

Régal des yeux avant d’être celui du palais, plats monochromes et pains multicolores, les oeuvres de Dorothée Selz se mangent depuis les années 70. Proche de l’artiste du comestible Daniel Spoerri, l’artiste française compose des buffets, invente des rituels ou façonne des sculptures parées de brochettes, que l’on pique.

Télécharger l'article en PDF